Accueil Information Sein Augmentation mammaire par prothèse
Augmentation mammaire par prothèse
INFORMATIONS DES PATIENTS - Chirurgie du sein I

 

AUGMENTATION MAMMAIRE PAR PROTHÈSE

 

La mise en place de prothèses mammaires est l'intervention classique permettant d'augmenter la taille d'une poitrine jugée trop petite. Les autres techniques existantes (injection de graisse, injection d'acide hyaluronique) n'ont pas fait la preuve de leur inoccuité et ne sont pour cette raison pas utilisées dans le service.

Il s'agit d'une intervention de chirurgie esthétique pour laquelle tous les frais sont à la charge de la patiente. Une prise en charge par l'Assurance Maladie peut uniquement être envisagée dans les cas très précis "d'asymétrie majeure, d'agénésie mammaire ou de syndrome malformatif tel que des seins tubéreux ou un syndrome de Poland".

Les prothèses utilisées actuellement sont des implants en gel de silicone cohésif dont l'inoccuité a été parfaitement démontrée. Ces implants peuvent être de forme ronde ou anatomique, lisses ou texturés, c'est à dire avec une enveloppe rugueuse empêchant la rotation des prothèses anatomiques.

 

Avant l'intervention

Comme pour toute intervention de chirurgie esthétique, 2 consultations sont nécessaires. Un consentement éclairé doit être signé et un devis est remis lors de la deuxième consultation. Des photographies médicales sont prises avant et après l'intervention. Une consultation avec l'anesthésiste est nécessaire.

Il est demandé d'arrêter la contraception orale ainsi que le tabagisme un mois avant l'intervention de façon à limiter le risque de complications thrombo-emboliques. Par ailleurs, les anti-inflammatoires et l'aspirine sont interdits les 10 jours précédent la chirurgie de façon à limiter le risque de saignement.

 

Intervention

Elle se déroule sous anesthésie générale.

Les cicatrices

Ces cicatrices sont indispensables, et leur emplacement aura été déterminé avec le chirurgien lors des consultations pré-opératoires. Elles peuvent être soit:

 

  • Périaréolaires, circulaires autour de la partie inférieure de  l'aréole
  • Transaréolaires, à travers l'aréole et le mamelon
  • Sous mammaires, dans le sillon sous mammaire
  • Axillaires, situées dans le creux de l'aisselle

Position des prothèses

Les implants peuvent être placés en position pré-pectorale, entre la glande mammaire et le muscle grand pectoral, ou en position rétro-pectorale, en arrière du muscle. Les avantages et inconvénients de chaque technique seront discutés avec le chirurgien avant l'intervention.
L'intervention dure entre 1 et 2 heures.

Après l'intervention

Après l'intervention, un pansement compressif est laissé en place et sera retiré le lendemain. Il sera alors remplacé par un soutien gorge sans armature qui aura été prescrit avant l'intervention et sera éventuellement accompagné d'un contenseur mammaire. Ceux-ci seront à porter nuit et jour pendant 2 mois.
Un drainage par drains de Redon peut être laissé en place pour 24 à 48h.
La sortie s'effectue le surlendemain de l'intervention.
Le sport est interdit pendant 2 mois.
Un oedème (gonflement) plus ou moins important apparait dès le lendemain, souvent de manière asymétrique. Le résultat définitif ne peut être évalué qu'après au moins 3 mois. Les cicatrices quant à elles contiueront à évoluer pendant un an environ.
Il est conseillé d'attendre au moins 2 ans avant d'envisager une éventuelle grossesse de façon à ne pas déteriorer le résultat.

Plastie - Prothèse

Dans les cas où il existe également une chute du sein (ptose), une cure de ptose doit être réalisée dans le même temps (cf fiche cure de ptose).
Il s'agit alors de combiner 2 interventions: cure de ptose et augmentation mammaire par implants.
Dans ce cas, les cicatrices sont soit:
  • Périaréolaires, circulaires tout autour de l'aréole
  • Périaréolaire et verticale
  • soit le plus souvent en T inversé (péri-aréolaire, verticale et sous mammaire)
La durée de l'intervention est de 3 à 4 heures. La sortie s'effectue après 3 nuits.

Complications

Toute intervention chirurgicale est susceptible de présenter des complications.
Les principales complications particulières aux augmentations mammaires par prothèses sont:
  • Hématome, pouvant nécessiter une reprise au bloc opératoire ou une ponction sous échographie
  • Douleurs et limitation de la mobilité du membre supérieur
  • Cytostéatonécrose, particulièrement en cas de plastie-prothèse
  • COQUE. Son apparition est évaluée à 3% des cas, pouvant aller d'un stade minime à un stade invalidant et nécessitant une reprise chirurgicale. Son apparition est plus fréquente en cas de plastie mammaire associée.
  • Infection. Rare, elle peut néanmoins nécessiter une dépose (retrait) de la prothèse.
  • Imperfections de résultat: asymétrie de volume et/ou de forme, malposition de la plaque aréolo-mamelonnaire, malposition de la prothèse sont toujours possibles après ces interventions.
Pour en savoir plus, voir notre fiche d'information détaillée
 
Copyright © 2018 hopitalsaintlouis.org. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.