Accueil Information Esthétique Oreilles décollées (Otoplastie)
Oreilles décollées (Otoplastie)
INFORMATIONS DES PATIENTS - Chirurgie esthétique

 

 

 

La correction chirurgicale des oreilles décollées permet :

 

  • de réduire l'angle qui existe entre le pavillon de l'oreille et le crâne lorsqu'il est trop important.
  • et/ou d'accentuer le pli du cartilage (anthélix) lorsqu'il est absent ou pas assez plicaturé.

 

Cette intervention est possible à partir de l'âge de 7 ans, lorsque les oreilles ont atteint leur taille adulte et lorsque l'enfant se plaint de moqueries de ses camarades d'école. Elle doit répondre à une demande de l'enfant et non de ses parents. L'otoplastie est également possible à l'âge adulte.

Uni ou bilatérale, l'intervention ne peut être prise en charge par l'assurance maladie que si "la déformation entraîne une gène sociale importante". Il n'y a pas de procédure d'entente préalable auprès de la sécurité sociale, et c'est donc au chirurgien lui même de juger si les conditions requises pour le remboursement sont, ou non, remplies. En clair, la déformation doit être suffisamment importante aux yeux de tous pour justifier une prise en charge.

Dans le cas contraire, il s'agit d'une intervention de chirurgie esthétique, qui n'est prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par la mutuelle : l'ensemble des frais est à votre charge et aucun arrêt de travail ne peut être préscrit. Un devis vous sera alors remis par le chirurgien lors de votre deuxième consultation.

 

Avant l'intervention

 

 

  • 2 consultations de chirurgie espacées de 15 jours minimum sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique.
  • Une consultation anesthésie est obligatoire quelques jours avant l'intervention.
  • Des photographies médicales sont toujours pratiquées en chirurgie esthétique.
  • Si l'intervention n'est pas prise en charge par l'assurance maladie, prévoyez une période d'indisponibilité professionnelle de 1 à 2 semaines après l'intervention, car aucun arrêt de travail ne vous sera prescrit. De plus, l'ensemble des frais encourus est à votre charge puisqu'il s'agit d'une intervention purement esthétique.
  • Les consignes médicales systématiques les plus importantes sont les suivantes :
    • Arrêt strict du tabac deux mois avant l'intervention, pour réduire le risque de souffrance et de nécrose cutanée des zones décollées.
    • Arrêt de la prise d'aspirine, d'anti-inflammatoires, ou d'anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l'intervention, pour réduire le risque hémorragique.
    • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l'intervention afin de diminuer le risque thrombo-embolique.
    • Shampooing la veille de l'intervention. Si les cheveux sont longs, prévoir de les attacher par une queue de cheval serrée.

 

 

L'intervention

 

 

  • Vous êtes hospitalisé(e) le matin de l'intervention à 7h30.
  • Vous devez impérativement être à jeun depuis minuit (y compris pour l'eau et le tabac)
  • L'intervention se déroule sous anesthésie générale ou sous diazanalgésie (sédation intra-veineuse + anesthésie locale) selon les cas. Elle dure environ de 1h à 2 heures.

 

 

Après l'intervention

 

 

  • Une surveillance a lieu en salle de réveil d'abord, puis dans votre chambre.
  • Un volumineux pansement "en casque" maintient les oreilles en bonne position pendant les 24 premières heures. Il a pour but de comprimer légèrement les zones décollées afin d'empêcher la formation d'un hématome.
  • Lorsqu'il est retiré, les sutures peuvent rester à l'air ou être simplement protégées par une compresse, et le port des lunettes peut éventuellement être repris. Mais il est absolument indispensable de porter un bandeau sur les oreilles. Ce bandeau, qui a pour but d'éviter le retournement intempestif des oreilles, est à conserver pendant un mois au minimum, et il sera souvent demandé au patient de continuer à le porter pendant la nuit pour une durée de un mois supplémentaire. De même, il faut éviter pendant deux mois les sports violents ou qui comportent un risque de traumatisme de l'oreille.
  • Il peut parfois persister une déviation du lobule de l'oreille vers l'extérieur, difficile à corriger.
  • Le retour à domicile à lieu parfois le soir même (chirurgie ambulatoire), mais le plus souvent le lendemain de l'intervention. il est recommandé qu'une personne accompagne votre retour à domicile.
  • Les fils sont retirés 2 à 3 semaines après l'intervention.
  • La première douche est autorisée dès le lendemain de l'intervention et peut s'accompagner d'un shampooing.
  • De façon classique et habituelle, il existe pendant les premières semaines ou les premiers mois qui suivent l'intervention :
    • Un oedème (gonflement) et des ecchymoses (bleues ou violettes puis jaunes) des oreilles. D'importance variable, ils sont souvent asymétriques, et persistent pendant quelques semaines, et au moins 15 jours.
    • Une diminution ou une disparition de la sensibilité du pavillon et du lobule de l'oreille sont quasi constantes pendant plusieurs mois ou plusieurs années. Cette insensibilité des oreilles oblige à les protéger systématiquement du froid (bonnet en hiver) et du chaud (éviter de régler le sèche cheveu en position "chaude")
    • Des douleurs ne sont pas habituelles. Lorsqu'elles existent, elles sont bien soulagées par les traitements antalgiques simples. Une douleur importante qui résiste aux antalgiques fait suspecter un hématome, et nécessite de consulter son chirurgien en urgence.
  • La période d'arrêt des activités sportives est de 2 mois.
  • Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l'intervention.

 

Finalement, 6 à 12 mois sont nécessaires avant de pouvoir juger du résultat définitif de l'intervention.

 

Les risques

 

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans les conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et à la réglementation en vigueur, expose à un risque de complication. Comme toute intervention chirurgicale, la correction des oreilles décollées comporte des risques :

Complications générales

 

  • Les risques liés à l'anesthésie générale vous seront expliqués par le médecin anesthésiste lors de votre consultation (voir cette fiche)
  • Parmi les complication générales de la chirurgie (voir cette fiche), on peut citer les risques suivants:
    • L'hémorragie. Qu'elle soit extériorisée dans le pansement (saignement) ou non (hématome), elle est d'importance variable et peut imposer une réintervention chirurgicale sous anesthésie générale, en urgence. Elle ne modifie en rien le résultat esthétique de l'intervention.
    • Des nécroses cutanées localisées sont possibles, notamment devant l'oreille ou la peau est particulièrement fine et fragile, en regard d'un relief cartilagineux. Elles prolongent de plusieurs semaines la cicatrisation, laissent des cicatrices larges, et peuvent parfois entraîner une déformation de l'oreille.
    • L'infection du site opératoire est exceptionnelle, mais toujours possible. Elle est le plus souvent accessible à des soins locaux et un traitement antibiotique adapté, mais comporte toutefois un risque d'extension au cartilage (chondrite). Une chondrite avérée nécessite le plus souvent une réhospitalisation afin d'instaurer un traitement par voie intra-veineuse. Une chondrite peut entraîner une destruction partielle du cartilage et laisser une déformation de l'oreille.
    • Des troubles de la cicatrisation peuvent apparaître : cicatrices larges, ou surtout hypertrophiques, voire chéloïdes. Ces dernières ne sont pas exceptionnelles et peuvent apparaître de façon imprévisible, parfois plusieurs années après l'intervention, surtout sur les peau noires. Elles imposent un traitement propre (injection intra-cicatricielles de corticoïdes, parfois après réduction chirurgicale du volume de la cicatrice)

Complications spécifiques de l'otoplastie

 

 

  • Une diminution de la sensibilité de l'oreille par lésions des rameaux sensitifs de l'oreille (nerf auriculaire postérieur) est quasi-constante. Elle peut parfois être associée à des douleurs sur le trajet du nerf. Ces symptômes sont le plus souvent transitoires et régressent en quelques mois.
  • Les imperfections de résultat sont possibles; Il peut s'agir d'une correction insuffisante ou d'une asymétrie, surtout si les oreilles n'étaient pas symétriques avant l'intervention. Il faut savoir qu'il existe toujours un certain degré d'asymétrie entre les deux cotés d'un visage, qui est naturel, et qui n'est pas toujours opposé à la notion d'esthétisme. Si une réintervention est nécessaire à la correction d'un imperfection de résultat, elle ne doit pas avoir lieu avant 6 mois, voire un an. En effet, les phénomènes cicatriciels doivent avoir complètement régressé pour pouvoir opérer dans de bonnes conditions.
  • La récidive du décollement ne s'observe pas si les consignes de protection de l'oreille sont bien suivies pendant les 2 mois qui suivent l'intervention (bandeau diurne, puis nocturne, absence de traumatisme et de manoeuvres directes sur l'oreille)
  • Subjectivité : L'intervention étant motivée par des raisons esthétiques, les résultats ne peuvent être appréciés que subjectivement. Il est donc primordial de s'entendre avec son chirurgien sur les résultats que le patient peut espérer obtenir de l'otoplastie lors des deux consultation pré-opératoires.

 

 

Les cicatrices

 

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe des cicatrices. Ces cicatrices sont situées derrière l'oreille et donc très peu visibles. Dans quelques cas rares d'hypertrophies majeures, une cicatrice supplémentaire peut être située sur la face antérieure de l'oreille.

Comme toutes les cicatrices (voir cette fiche):

 

  • Bien que discrètes, elles sont définitives.
  • Elles doivent être protégées du soleil pendant au moins 6 mois pour éviter le risque de pigmentation définitive.
  • Elles peuvent être rouges et visibles pendant plusieurs mois.
  • Leur aspect définitif (largeur, épaisseur, couleur) est imprévisible et ne doit pas être jugé avant 6 à 12 mois. On a vu plus haut que les cicatrices hyoertrophiques, voire chéloïdes, ne sont pas exceptionnelles dans cette localisation.
 
Copyright © 2018 hopitalsaintlouis.org. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.